Azenda.re

Fulu Muziki Kolektiv

À NE PAS LOUPER

Un collectif punk et écolo congolais crée ses propres instruments à partir de déchets. Résultat : une musique étonnante, très énergique et artisanale, portée avec une flamboyance dingue.

Vous êtes prêts ? L’avant-garde éco-punk afro-futuriste de Kinshasa déboule en grand apparat super-héroïque ! Tout équipé de masques fous, de costumes barrés, ce sextet clinquant manie avec brio des instruments bizarres inventés à partir d’objets de récupération. Fulu Miziki veut d’ailleurs dire « La musique sortie des ordures » en lingala. C’est que cette jeunesse congolaise a grandi à Ngwaka, un quartier chaud qui gravite autour d’une décharge à ciel ouvert, et s’inscrit dans une mouvance d’upcycling artistique bien installée à Kinshasa pour dénoncer la pollution, prôner l’amour, la libération panafricaine et la réconciliation de l’homme et de la nature. 


Un programme irréprochable, et une poésie brute qui s’expriment dans des performances zéro complexe et 100 % naturelles, sans sons trafiqués, sans additifs de basses, avec le minimum d’amplification. « Nous aimons le son des tuyaux PVC », confie Tche Tche, chanteur et percussionniste du Kolectiv, qui bricole un afro-punk percussif marqué par la transe et l’enivrement des boucles rythmiques, à la manière de leurs compatriotes du Konono n°1 ou de KOKOKO!, mais dans une veine plus brute et lo-fi.

  • Yenge Wayenge Agler Chant, percussions
  • Ingau Sombola La Roche Chant, guitare
  • Nkoyi Somunga Padou Chant, basse
  • Bosele Bokungako Pitschou Chant, bayémba
  • Kalunzitasiko Vakanda Le Meilleur Chant, mabaya
  • Bekila Delton Daniel Chant, batterie
  • Samuel Poudret Ingénieur du son
  • Marine Leca Tour manager

T'AS VU ÇA AUSSI ?

Veuillez vous connecter