Azenda.re

Le singe blanc

 Le primate face au miroir :

LSB soit Lars, Stephen et Boris, 3 exilés du pays du papier à fleurs marron et orange, ex-Mozelie du nord. Sous leurs chemises en flanelle à cols pelle-à-tarte-alsacienne, une pilosité qui n’a d’égale que leur sens de la mélodie simiesque. Sur scène ils ne forment plus qu’un seul être, unique et mutant, dévoué a l’amoooour du zouk-core et à la drum’n’babasse dégénérée. Ce primate Albinos (résultat d’une contre évolution darwinienne ?) a traîné ces rythmes funky-guerriers et ses basses fréquences de karaoké-bar chinois en squat gay auvergnat.

Velue et tout en finesse, leur musique est accompagnée de chants gutturaux et onomatopéiques, proférés dans un langage inconnu dont eux seuls connaissent le sens profond (ésotérisme animalier ? appel à la confections de quiches empoisonnées ? histoires cauchemardesques d’outre-espace ?). La première écoute de leur dernier rejeton, “Bai-ho”, provoquera headbanging acrobatique et d’étranges mouvements du pelvis chez les plus sourds d’entre vous….une écoute répétitive et prolongée peut vous mener à un état extatique (pupilles dilatées et léger filet de bave à la commissure des lèvres) qui vous fera oublier votre futile vie de palourde humanoïde.

T'AS VU ÇA AUSSI ?

Veuillez vous connecter